TÉLÉPHONE
05 67 76 46 21
E-MAIL
contact@karma-finance.com
LUNDI AU VENDREDI
9:00-12:00 / 14:00-18:00

FAQ

VOS QUESTIONS SUR LE COURTAGE EN CRÉDIT IMMOBILIER

Pourquoi passer par un courtier ?

Pour  gagner du temps et de l’argent ! Votre conseiller Karma Finance vous permet en un seul rendez-vous d’avoir accès à toutes les offres proposées par ses partenaires bancaires en négociant pour vous les meilleures conditions de crédit auprès des banques (taux, assurances, frais de dossiers et autres options).

Quel est le prix des honoraires de courtage ?

Le courtier perçoit des honoraires : ce montant est compris dans le budget global de votre financement et n’est demandé que lorsque les fonds sont débloqués. Selon la règlementation, ces derniers ne peuvent dépasser 1% du coût de l’opération. Les services d’un spécialiste en financement Karma vous permettent de réaliser des économies sur votre emprunt (en termes de taux, assurances, coût des garanties, frais de dossier…) selon les conditions du crédit et de votre profil. Cette économie reste nettement supérieure aux honoraires.

Comment faire une demande de crédit chez Karma Finance ?

Pour obtenir votre prêt chez Karma Finance, rien de plus simple ! Il vous suffit de faire votre demande en ligne et de comparer après 48h nos propositions. Vous avez également la possibilité de contacter un conseiller dans votre agence la plus proche. Nous nous occupons des négociations auprès de nos partenaires financiers afin de vous remettre une analyse comparative et de comparer ensemble la meilleure proposition.

Pourquoi est-il plus intéressant de passer par un courtier plutôt que de négocier avec son banquier ?

Un courtier en financement dépose plusieurs dossiers dans les établissements bancaires tout au long de l’année : il a donc accès à des barèmes préférentiels. De plus, en fonction des périodes, certaines banques peuvent proposer des conditions de crédit plus intéressantes que d’autres. Votre courtier vous aidera à trouver la meilleure banque en fonction de votre projet et de votre profil.

Faut-il mettre en concurrence plusieurs courtiers ?

Il est inutile de faire appel à plusieurs courtiers puisqu’ils s’adressent aux mêmes établissements bancaires. De plus, recourir à plusieurs courtiers de manière simultanée peut nuire au traitement de votre dossier car l’organisme prêteur va recevoir votre dossier en doublon et ainsi bloquer les négociations.

TOUT SAVOIR SUR LES PRÊTS

Qu’est-ce qu’un prêt aidé ?

Les prêts aidés sont 4 types de crédits présentant des conditions avantageuses :

  • Prêt à l’accession sociale (PAS)
  • Prêt conventionné (PC)
  • Prêt à taux zéro (PTZ+)
  • Prêt action Logement (prêt 1% employeur)
Pour bénéficier de ces aides, certaines conditions sont nécessaires. Contactez un conseiller Karma Finance afin qu’il vérifie votre éligibilité.

Qu’est-ce que le prêt relais (ou prêt achat/revente ?)

Dans le cadre du processus achat-revente, le crédit relais vous permet de financer le futur bien immobilier grâce à la vente de votre logement actuel. Le montant de ce prêt varie de 60% à 80% du prix estimé de votre bien actuel. Ce taux est plus haut si vous avez signé un compromis de vente.

La durée de remboursement est entre 12 et 24 mois. Cette durée correspond au délai de vente de votre bien. Au terme de ce délai, le prêt relais doit être remboursé.

Quelles sont les garanties en prêt immobilier ?

Les établissements bancaires exigent une garantie contre les risques d’insolvabilité. Cette garantie est obligatoire et peut prendre plusieurs formes : hypothèque, privilège de prêteurs de deniers ou cautionnement.

  • L’hypothèque :
S’il n’est pas payé dans les délais prévus, le créancier peut obtenir la saisie du bien immobilier pour se rembourser. L’hypothèque doit faire l’objet d’un acte notarié et d’une inscription au Bureau des Hypothèques. Elle prend fin lorsque vous aurez remboursé l’intégralité de votre prêt. En revanche, votre inscription au Bureau des hypothèques s’effacera un an après.
  • Le privilège de prêteurs de deniers (PPD) :
Il s’agit du droit accordé aux créanciers d’être remboursé en priorité. Cette garantie n’est valable que pour l’achat de bien existant (achat ancien ou terrain). Tout comme l’hypothèque, elle doit faire l’objet d’un acte notarié. En cas de problème financier, le bien peut être saisi. Attention, en cas de revente du bien avant la fin du crédit, il faudra demander une main levée d’hypothèque, ce qui peut entrainer des frais.
  • Le cautionnement :
    • Par un particulier : Un membre de votre entourage (majeur et capable) se porte caution en rédigeant une attestation manuscrite. Le créancier se tournera vers celle-ci en cas de non-paiement de votre part.
    • Par une société de cautionnement : C’est l’option choisie dans la majorité des cas. La société s’engage à rembourser votre prêt en cas d’impayés et pourra également saisir votre bien. Des frais proportionnels au montant de votre prêt seront demandés au moment du déblocage des fonds.

Quel taux d’intérêt choisir : fixe ou variable ?

TAUX FIXE

TAUX VARIABLE

AVANTAGES

  • Sécurité : le taux ne peut en aucun cas varier
  • Une maîtrise de son budget avec une mensualité constante
  • Aucune pénalité en cas de remboursement par anticipation
  • Possibilité de profiter de la baisse des taux du marché
  • Possibilité de fixer un plafond en cas de hausse du taux (on parle de taux capé)

INCONVÉNIENTS

  • Pénalités en cas de remboursement anticipé
  • Ne peut bénéficier d’une baisse des taux du marché
  • Risque de variation négative ayant pour répercussion l’augmentation du taux d’intérêt et donc des mensualités
  Découvrez nos meilleurs taux négociés du moment

À quoi correspondent les frais annexes ?

  • Les frais de dossier bancaire :

Les frais de dossiers s’élèvent en général à 1% du montant emprunté. Votre courtier Karma Finance vous permet de faire des économies en les négociant pour vous.

  • Les intérêts intercalaires :

Les intérêts intercalaires correspondent aux frais engendrés par le déblocage d'un prêt immobilier en plusieurs étapes. Par exemple, pour la construction d’une habitation neuve, où les fonds sont débloqués petit à petit suivant l’avancée des travaux. Le capital emprunté commencera à être remboursé uniquement lorsque vous emménagerez dans votre nouvelle résidence (soit entre 12 et 24 mois après la signature de l’offre). Cela évite de cumuler une mensualité pleine ainsi qu’un loyer durant la construction.

  • Les indemnités de remboursement anticipé (IRA) :

Ce sont les frais appliqués en cas de remboursement anticipé ou de renégociation d’un prêt immobilier. L’IRA doit être indiqué dans le contrat de crédit. Il est plafonné à 3% du capital restant dû et ne peut dépasser 6 mois d’intérêts.

À quoi correspondent les frais de notaire ?

Les frais de notaire sont des sommes (versées en plus du prix de vente) composées de deux éléments :

  • Les émoluments du notaire pour son conseil (honoraires fixés par décret)
  • Les taxes et droits que le notaire reverse au Trésor Public. En matière de vente, ces sommes représentent la majeure partie de ce qui est versé au notaire.

Les frais d’un acte de vente ne peuvent pas s’évaluer d’après un simple pourcentage du montant de l’opération. Estimez vos frais de notaire ici.

Qu’est-ce que l’apport personnel ?

L’apport personnel correspond à la somme qu’un emprunteur dispose pour investir et financer une partie de son projet immobilier.

Cet apport vous permet :

  • De prouver votre engagement dans l’investissement
  • De rassurer sur votre aptitude à rembourser votre crédit immobilier
  • De réduire la durée de remboursement de votre prêt immobilier ou de baisser la mensualité
  • D’obtenir un taux d’intérêt plus faible dans certaines banques

En règle générale, les banques demandent un apport personnel d’environ 10% du prix d’achat du bien. Un emprunteur à l’apport personnel important prouve sa capacité d’épargne et donc sa capacité à rembourser un emprunt. Son profil moins risqué auprès des établissements bancaires lui permet d’obtenir son prêt plus facilement.

Qu’est-ce que le TEG (ou TAEG : Taux Annuel Effectif Global) ?

Il s’agit du coût total de votre prêt exprimé en pourcentage. Il prend en compte tous les frais bancaires : frais de dossier, garantie, assurance...

Comment est déterminée la capacité d’emprunt ?

Avant d’accéder à la propriété, il est indispensable de faire le point sur votre besoin en financement et plus particulièrement sur votre capacité d’emprunt.

Votre capacité d’emprunt est déterminée en fonction :

  • De votre taux d’endettement (qui ne dépasse généralement pas 33% de vos revenus)
  • De votre apport personnel
  • Du montant des mensualités que vous souhaitez
  • De la durée d’emprunt

Pour avoir une estimation précise de votre capacité d’emprunt, faites votre simulation en ligne.

Quel est le processus d’obtention d’un prêt ?

C’est après avoir signé un compromis ou un sous-seing privé (convention écrite établie) pour un achat ancien ou après avoir réservé un terrain et signé un contrat de construction dans le neuf que vous pouvez commencer le processus d’obtention d’un prêt.

# 1 : Déposez votre dossier en agence Karma Finance ou faites votre demande en ligne

Lors de ce rendez-vous, il vous sera demandé d’apposer votre signature sur le mandat de recherche afin de donner votre accord pour déposer votre dossier auprès des établissements bancaires. Ensuite, votre conseiller récupérera toutes les pièces nécessaires à l’analyse de votre demande de financement. Il préparera enfin un dossier pour tous les établissements bancaires partenaires avec un commentaire personnalisé en fonction de vos attentes et des types de banques.

# 2 : Recevez votre rapport de mission Karma Finance

Une fois les accords obtenus, votre conseiller Karma vous remet un rapport de mission comparant les trois meilleures propositions de financement.

# 3 : Prenez rendez-vous chez votre banquier

Après avoir fait votre choix parmi les propositions Karma, vous serez guidés par votre conseiller bancaire ainsi que votre courtier Karma afin de valider les éléments nécessaires à votre demande de prêt.

# 4 : Consultez votre offre de prêt

Après réception de l’offre, vous disposerez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter ou refuser cette offre. Passé ce délai, vous devrez retourner l’offre signée à la banque pour lui déclarer que vous acceptez les termes du prêt.

# 5 : Signez l’acte de vente

Une fois l’offre acceptée, vous pourrez signer l’acte authentique de vente chez le notaire afin de devenir officiellement propriétaire de votre bien immobilier !

Comment optimiser son profil emprunteur ?

Afin d’être éligible pour une demande de prêt et de pouvoir valider votre projet immobilier, il est nécessaire de prendre certaines précautions au niveau de votre situation personnelle et financière :

  • Faites en sorte que vos relevés de comptes sur les trois derniers mois soient irréprochables : sans aucun incident, créditeur et avec de l’épargne régulière. En effet, vos banquiers et courtiers devront estimer au travers de vos documents si vous êtes capable ou non de payer la future mensualité sur toute la durée de votre prêt.
  • Privilégiez une situation professionnelle stable : un emprunteur en CDI sera plus facilement accepté qu’un emprunteur en période d’essai. Pour prouver votre engagement dans le projet, il est conseillé d’avoir un minimum d’apport. Plus l’apport personnel est élevé, mieux c’est !
  • Conservez une certaine cohérence avec votre situation personnelle et financière : le prêteur ne prendra pas le risque de s’engager avec vous si vous souhaitez achetez un corps de ferme où tout est à refaire alors que vous êtes déjà au maximum du taux d’endettement.

Qu’est-ce qu’une offre de prêt ?

C’est un document juridique remis par l’établissement prêteur, recensant toutes les informations sur votre crédit (montant, durée, taux, garanties, coût total, taux effectif global…).

L’offre de prêt est valide 30 jours. La loi impose un délai de réflexion de 10 jours minimum pour l’emprunteur. Son acceptation entraîne la formation du contrat, qui sera par la suite transmis au notaire. Le délai légal de rétractation est de 14 jours.

Quelle est la différence entre renégociation, restructuration et rachat de crédits ?

Une renégociation permet de changer un terme du contrat de crédit (comme la durée ou le taux) par la même banque. Une restructuration permet de se faire racheter plusieurs crédits de nature différente comme un crédit à la consommation ou un crédit immobilier. Un rachat consiste à se faire racheter un ou plusieurs prêts de même nature par une autre banque. Découvrez les bénéfices du rachat de prêt

QU’EST-CE QU’UNE ASSURANCE EMPRUNTEUR ?

L’assurance emprunteur est-elle obligatoire ?

En théorie, l’assurance emprunteur n’est pas obligatoire. Mais en pratique, les établissements de crédits ne prendront pas le risque de financer votre projet sans couverture.

C'est une sécurité pour vous, votre famille, mais également pour votre banque : en cas de décès, d'invalidité ou de perte d’emploi, c'est l'assurance qui rembourse l'établissement de crédit.

Quelle est la différence entre une assurance groupe et une délégation d’assurance ?

L’assurance groupe est proposée par les établissements bancaires et est composée d’un seul tarif en fonction de votre âge au moment de l’adhésion.

La délégation d’assurance est une assurance externe, qui propose un tarif individuel en fonction de votre profil (situation professionnelle, fumeur, sport à risque…).

Vous n’êtes pas tenu de prendre une assurance chez un établissement prêteur : vous pouvez choisir une assurance externe à condition qu’elle soit en adéquation avec les critères de garanties de la banque.

Quelles sont les garanties possibles ?

Les garanties des assurances emprunteurs correspondent aux risques assurés suite à un accident ou une maladie survenus durant la période de remboursement du crédit. Elles vous offrent à vous et votre famille sécurité et sérénité en vous évitant la saisie de votre bien ou des problèmes financiers importants.

  • Les garanties obligatoires

DC/PTIA : la garantie Décès et Perte Totale et Irréversible d’Autonomie

En cas de décès, l’assureur rembourse le capital restant dû à la banque en fonction de la quotité choisie, protégeant ainsi les héritiers de l’emprunteur décédé. La garantie PTIA couvre l’assuré lorsqu’il est reconnu inapte à tout travail suite à une maladie ou un accident et qu’il doit faire appel à une tierce personne pour l’aider à réaliser les actes de la vie quotidienne.

IPT/ITT : Invalidité Permanente Totale et Incapacité Temporaire Totale de Travail

 La garantie IPT prend effet lorsque l’emprunteur possède un taux d’invalidité supérieur à 66%. La garantie ITT de l'assurance prêt immobilier concerne les cas où l'emprunteur ne peut plus exercer de manière temporaire sa profession.

 

  • Les garanties facultatives

IPP : Invalidité Permanente Partielle

Cette garantie concerne les cas où l’emprunteur possède une invalidité physique ou mentale comprise entre 33% et 66%.

 PE : Perte d’Emploi

 La garantie perte d’emploi permet de couvrir le risque d’un licenciement à condition que vous perceviez l’allocation chômage.

Quelles sont les différentes législations de l’assurance emprunteur ?

La loi LAGARDE

Cette loi datant de juillet 2010 a pour but d’encadrer l’univers banque et assurance afin de protéger les consommateurs en dissociant leur assurance de prêt et leur crédit.

À retenir :

  • L’emprunteur est libre de souscrire son assurance de prêt chez l’assureur de son choix
  • La banque doit accepter tout contrat aux garanties équivalentes à celui qu’elle propose
  • La banque doit motiver par écrit les raisons de son refus
  • La banque ne peut pas modifier les conditions d’octroi du prêt négociées en amont par le client (taux d’emprunt, frais de dossiers…) s’il fait une délégation d’assurance
  • L’assureur est tenu d’informer la banque en cas de non-paiement des cotisations par l’assuré ou d’un changement important de son contrat

La loi HAMON

Signée en mars 2014, cette loi sur la consommation assouplit la procédure de résiliation d’un contrat d’assurance afin de permettre à l’assuré de faire jouer la concurrence en vue de faire baisser les prix du marché.

À retenir :

  • L’emprunteur est libre de résilier son assurance de prêt souscrite auprès de sa banque dans un délai de 12 mois à compter de la signature de l’offre de prêt
  • La loi concerne les offres de prêt signées à partir du 26 juillet 2014
  • Les garanties du nouveau contrat doivent être au moins équivalentes au contrat bancaire
  • La banque a 10 jours ouvrés pour répondre une acceptation ou un refus motivés

La loi SAPIN II

Autrement appelé l’Amendement de Bourquin, la loi Sapin II de décembre 2016 est une loi sur la transparence qui a pour ambition de porter la législation française aux meilleurs standards en matière de lutte contre la corruption et la modernisation de la vie économique.

À retenir :

  • L’emprunteur est libre de changer chaque année d’assurance de prêt, au-delà de la 1ère année.
  • L’emprunteur peut changer d’assurance à une date annuelle fixe : l’échéance annuelle
  • La demande de résiliation doit respecter un préavis minimum de 2 mois
  • Tous les contrats en cours sont concernés quelle que soit la date de souscription
  • Pour les contrats souscrits à partir du 01/03/2017, la résiliation annuelle sera effective à partir de l’échéance 2019
  • La loi concerne les prêts immobiliers réalisés par des personnes physiques pour financer l’achat d’immeuble à usage d’habitation ou à usage de profession et d’habitation. Les prêts exclusivement professionnels sont exclus
  • Les garanties du nouveau contrat doivent être au moins équivalentes au contrat bancaire
  • La banque a 10 jours ouvrés pour répondre une acceptation ou un refus motivés

La convention AERAS (S’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé)

Cette convention permet à une personne atteinte d’un problème de santé grave d'obtenir plus facilement un prêt immobilier ou un crédit à la consommation. Elle permet, sous certaines conditions, d'obtenir une assurance sans avoir à compléter un questionnaire médical.

Pour en bénéficier, vous devrez :

  • avoir moins de 70 ans à la fin du remboursement du prêt
  • réaliser un emprunt d'un montant maximum de 320 000 €

Le délai maximal de traitement d'une demande de prêt avec assurance est de :

  • 3 semaines pour la réponse de l'assurance
  • 2 semaines pour celle de la banque après connaissance de la proposition d’assurance

Dans ces conditions, un accord d'assurance est valable 4 mois.

La convention intègre également un droit à l'oubli pour les personnes guéries d'un cancer dont le traitement est terminé, sans rechute, depuis 10 ans au moins (ou 5 ans s'il avait été diagnostiqué avant les 18 ans du patient). Vous n'avez pas à le signaler à l'assureur qui ne doit pas vous appliquer de surprime ni vous exclure de la garantie.

Quelle quotité d’assurance choisir ?

Une quotité d'assurance désigne une répartition de la couverture entre emprunteurs et correspond à la part de capital à garantir.

Dans le cas d'un emprunteur seul, l'organisme de prêt bancaire exigera toujours une quotité de 100 % afin que la totalité du prêt soit couverte.

En revanche, dans le cas d’un co-emprunteur, le choix doit se faire en fonction des revenus de chacun. Les banques demanderont au minimum une couverture de 100% répartie entre les deux emprunteurs.

LES INDISPENSABLES GUIDES